Comment réussir la ligne éditoriale de ton blog ?

écran d'ordinateur avec le texte BLOG en lettres capitales
 

Le blogging est ultra efficace dans une stratégie de contenu mais à condition de bien définir ta ligne éditoriale.

Dans cet article, je vais te montrer pourquoi tu as tout intérêt à créer un blog et quelles sont les techniques les plus efficaces pour réussir ta ligne éditoriale avec des contenus clairs, cohérents et pertinents qui répondent précisément à l’intention de recherche de ton buyer persona.

C’est parti !

 

Qu’est-ce que le blogging et pourquoi créer un blog ?

Le blogging consiste à rédiger des articles de blog.

L’objectif est de proposer des contenus qualitatifs, riches et pertinents dans les thématiques liées à ton activité pour faire connaître ta marque et intéresser les lecteurs.

Ces articles participent directement à l’optimisation SEO de ton blog. En effet, ils attirent un trafic qualifié en apportant une information détaillée et pertinente qui répond précisément aux intentions de recherche de tes clients potentiels.

La question est : est-ce que je dois obligatoirement créer un blog ?

Tout dépend de tes objectifs.

Rien ne t’oblige à faire un blog en réalité. Néanmoins, je te le recommande fortement.

Cependant, tu dois être conscient que ça demande beaucoup d’investissement personnel car tu dois publier régulièrement. En effet, un blog avec 3 ou 4 articles n’est pas un blog. Combien écrivent quelques articles et se découragent, laissant leur blog à l’abandon ?

Or, un blog qui n’est pas régulièrement alimenté avec de nouveaux contenus voit progressivement ses pages reculer dans les résultats des moteurs de recherche. Normal parce que si tu ne nourris pas ton blog, le petit robot Googlebot ne passera plus sur ton site. Pendant ce temps, il va visiter les contenus tout frais de tes concurrents qui remontent, remontent… et te passent devant.

Dommage de commencer un blog si c’est pour négliger ton référencement, tu ne crois pas ?

Cela demande réflexion si tu n’as pas le temps de rédiger toi-même tes articles et personne pour ton équipe pour alimenter un blog en publiant régulièrement.

Dans ce cas, la solution est de confier la rédaction à un rédacteur spécialisé en SEO.

 

Les 3 grands principes d’une ligne éditoriale réussie

Si tu es décidé à faire du blogging, mieux vaut avoir une ligne éditoriale claire qui respecte les principes de cohérence, de clarté et de pertinence.

 

La cohérence

La ligne éditoriale de ton blog, c’est son fil conducteur. C’est d’elle que dépendent tous tes choix éditoriaux : Quelles thématiques traiter ? Sous quel angle éditorial ? A qui s’adresser ? Quel ton adopter ?

Une ligne éditoriale claire et cohérente inspire davantage confiance. Elle est un gage de sérieux et contribue à asseoir la notoriété de ta marque.

 

La clarté

Lorsque tu rédiges, tu dois toujours penser à tes lecteurs. La lisibilité et la clarté sont 2 conditions essentielles pour que tes textes soient compris.

Tu dois donc veiller à ne laisser planer aucune ambiguïté sur le sens du message et ses objectifs.

Une parfaite connaissance de ton public cible te permettra de clarifier tes objectifs. Est-ce que tu t’adresses à des experts ou des néophytes ? Rédiges-tu des contenus purement informatifs de vulgarisation ? Ou bien est-ce que l’objectif est transactionnel ? 

La réponse à ces questions t’aidera à définir le ton et le style appropriés pour communiquer clairement.

 

La pertinence

Avoir une ligne éditoriale bien définie, c’est traiter les sujets qui intéressent ton audience. C’est là qu’intervient la notion de pertinence. Or, tu sais que ton objectif est d’abord de répondre aux problématiques de tes clients. Après ton étude de mots-clés, tu choisiras donc soigneusement les thématiques que tu veux aborder en fonction des intentions de recherche des internautes. 

Il est difficile de toucher une audience suffisante quand on débute une activité.

Tu l’auras compris, le plus gros bénéfice que tu peux tirer d’un blog est de rédiger des articles qualitatifs et pertinents pour réussir ton référencement et te faire connaître. 

Mais pour bien construire ta ligne éditoriale, tu devras d’abord poser les premières pierres pour que les fondations soient solides.

 

Le plan d’action pour bâtir une ligne éditoriale solide

L’efficacité de ta ligne éditoriale repose sur un plan d’action efficace. Voyons un peu ce que cela signifie concrètement…

 

Définis des objectifs clairs et précis

Tu dois savoir quels objectifs marketing tu veux atteindre avec ton blog :

Est-ce que je veux gagner en notoriété et acquérir des backlinks ? Améliorer ma visibilité ? 

Est-ce que je veux produire un contenu plutôt informatif et pédagogique ou plutôt incitatif pour augmenter mon taux de conversion ?…

Pour répondre à ces questions, tu dois bien connaître ton audience cible et identifier ses besoins.

 

Étudie ta cible

Si tu ne connais pas ta cible, comment pourrais-tu l’atteindre ?

Pour répondre aux problématiques de ton audience, il faut bien sûr étudier les intentions de recherche des internautes dans ton secteur d’activité.
Mais cela ne suffit pas. Il faut aussi étudier le profil de tes clients : leur âge, sexe, comportements d’achat, centres d’intérêt… D’où l’intérêt de construire la fiche de ton buyer persona ou client idéal.

 

Utilise un ton et un style adaptés à ton audience

Une bonne connaissance de ta cible t’aidera à déterminer non seulement le choix des thématiques que tu souhaites aborder mais aussi le ton et le style que tu vas employer pour t’adresser à tes clients et prospects.

 

Mets en place un calendrier éditorial

La réussite de ta stratégie de blogging repose en grande partie sur la fréquence de publication. Cela demande une grande régularité et un travail assidu. Pour ça, tu devras établir un planning de publication ou calendrier éditorial.

La régularité de tes publications répond aux critères E.A.T (Expertise – Authoritativeness – Trustworthiness) définis par Google, c’est-à-dire l’Expertise, l’Autorité et la Confiance qui génère l’Engagement :

  • EXPERTISE : plus tu publies, plus tu apprends et plus tu apprends, mieux tu communiques. Ton expertise est alors reconnue par tes lecteurs et par tes pairs.
  • AUTORITÉ : tu améliores ta notoriété et tu obtiens des backlinks ou liens externes qui pointent vers tes contenus, ce qui a un impact positif en termes de SEO. 
  • CONFIANCE et ENGAGEMENT : les articles sont des contenus sociaux. Plus tu produis des articles de qualité, plus tes utilisateurs ont confiance et plus ils interagissent avec ta marque en commentant et en partageant tes contenus.

 

Rédige des contenus “evergreen” et “marronniers”

Les articles de fond dans ton domaine d’activité, qu’on appelle contenus “evergreen”,  sont des contenus qui sont toujours d’actualité et recherchés tout au long de l’année.

Les articles dits “marronniers” sont rédigés à l’occasion d’événements particuliers  (fêtes, salons, expositions, Journées ou mois anniversaires…) en relation avec ton activité. 
Ils seront mis en exergue dans ton planning ou calendrier éditorial.

 

Qu’est-ce que l’intention de recherche ?

L’intention de recherche ou Search Intent en anglais, c’est l’objectif de l’internaute quand il saisit une requête dans Google ou un autre moteur de recherche.

Le but des moteurs de recherche comme Google est d’apporter la réponse la plus pertinente à une requête saisie par un internaute.

Au point qu’on parle aujourd’hui de moteur de réponse tellement les résultats sont de plus en plus précis.

Par conséquent, tu dois toujours être conscient que la finalité de ton contenu est de répondre à l’intention de recherche de ta cible.

On distingue 3 types de requêtes :

  1. la requête navigationnelle
  2. la requête informationnelle
  3. la requête transactionnelle

 

recherche navigationnelle

 

La requête navigationnelle ne pose aucun problème d’interprétation puisque c’est une requête concernant un nom de marque ou un produit auquel on associe une marque. L’internaute souhaite rechercher des informations sur une marque bien identifiée ou un nom de produit accolé à un nom de marque.

 

 

recherche informationnelle

 

La requête informationnelle est comme son nom l’indique une recherche d’informations. Cela peut être par exemple une demande de définition ou de conseils. Beaucoup de requêtes informationnelles commencent par “comment”. Exemple : “Comment entretenir son mini potager ?” ou “Comment réussir mes crêpes ?”

La requête informationnelle est de plus en plus souvent vocale.

 

 

 

La requête transactionnelle correspond à une intention d’achat. Par exemple, l’utilisateur veut se procurer un produit spécifique et il ne sait pas où il peut le trouver. Elle comprend souvent les mots “Acheter”, “Achat”, “Louer”, “Location”, “Pas cher”, “Prix” + le nom du produit…

Il arrive que la requête soit à la fois informationnelle et transactionnelle. 

C’est par exemple le cas d’une requête provenant d’un acheteur pas encore mûr qui a besoin d’informations et de  temps de réflexion avant de prendre sa décision. Il va par exemple étudier les sites comparatifs pour rechercher différents modèles, étudier les prix, etc. Ce type de requête est aussi qualifié de commerciale.

 

Comment identifier l’intention de recherche ?

Je t’ai déjà parlé de l’importance de bien analyser les mots-clés sur lesquels tu vas te positionner. Tu te souviens ?

Sinon, ce n’est pas grave. Tu peux lire l’article Comment rechercher les mots-clés stratégiques pour bien te positionner ?

C’est aussi le Conseil #1 dans l’article 12 conseils de rédaction SEO pour attirer plus de trafic.

L’identification de l’intention de recherche est également un travail d’analyse indispensable si tu veux proposer des contenus pertinents à ta cible.

Analyser l’intention de recherche est vraiment indispensable pour bâtir ta ligne éditoriale de façon à répondre aux problématiques de ta cible à chaque étape de l’entonnoir de conversion (appelé aussi tunnel de vente).

Je te conseille également de regrouper tes mots-clés par intention de recherche. Ce sera plus facile pour sélectionner les thématiques que tu vas traiter.

Pour étudier les intentions de recherche de tes futurs clients et comprendre leur problématique, Google est ton meilleur allié.

Mon conseil

Si tu as un site e-commerce, je te recommande de créer des contenus qui répondent aux intentions de recherche informationnelles ET transactionnelles. 

Par exemple, tu peux proposer un guide d’achat ou créer une catégorie “Conseils” dans un blog… En répondant aux questions que le client se pose, tu l’aides à prendre sa décision et il y a des chances qu’il choisisse d’acheter ton produit plutôt que celui de ton concurrent.

 

Les recherches associées et l’encart PAA

Pour avoir des idées de contenu, le moteur de recherche te propose aussi les recherches associées et un encart très pratique, “People Also Ask” (appelé PAA dans le jargon marketing) ou “Autres questions posées”.

Tu y trouveras des idées de contenu sur les recherches effectuées par les internautes en relation avec la requête initiale ainsi que les questions régulièrement posées.

L’encart PAA est une amélioration du moteur de recherche et constitue une aide précieuse pour analyser les  intentions de recherche des utilisateurs.

l'encart PAA ou "Autres questions posées"

 

Si tu veux approfondir ta recherche d’idées de contenu pour bâtir la ligne éditoriale de ton blog, je te recommande fortement l’outil Answer The Public. Il te propose une multitude de questions et de requêtes associées à un mot-clé. Sympa, non ?

Je te le présente dans l’article sur la recherche de mots-clés. 

 

 

J’espère que cet article t’a plu. Je t’invite à laisser un commentaire pour me dire ce que tu en penses.

 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *